Off line, On relationship :)

cahier prendre son temps

Jachère: Terre non cultivée temporairement pour permettre la reconstitution de la fertilité du sol.

Parier sur la déconnexion pendant les vacances. Se déconnecter pour mieux communiquer: chiche?
Profiter du changement de territoire pour oser le « OFF ». Off line, on relationship. Choisir l’excellence relationnelle pour les siens et remettre finalement de l’ordre dans ses priorités. Vivre au présent avec eux. Etre présent pour eux et aussi pour soi même. S’écouter, s’entraîner à la pratique de l’égoïsme bienveillant, écouter davantage ses sensations, comprendre que être bien soi même, c’est faire un cadeau à notre entourage. A l’expression « se vider la tête » (un tantinet stressant vus les efforts considérables pour la remplir) préférer le concept de vagabondage, d’âme et de corps bohémiens : traîner au lit, traîner au petit déjeuner ou le soir après dîner, pratiquer la relation avec lenteur. Avec douceur.
Choisir d’écouter l’autre, le regarder vraiment. Se laisser gagner par l’émerveillement. Accepter de se laisser surprendre par ceux que l’on connait depuis longtemps : la familiarité n’est pas la connaissance (François Jullien). Voir nos enfants grandir, changer, évoluer. Se féliciter et se réjouir des résultats d’un travail qui nous (pré) occupe toute l’année. Laisser émerger les émotions provoquées par ceux qu’on aime. Accueillir les leurs sans crainte ni jugement. Se laisser toucher par eux et pleurer sans complexe quand notre cœur déborde.

Choisir le Off line parce que finalement, nos essentiels sont juste là, auprès de nous. Quelle que soit la formule, naviguer-vacances « au près », comme on remonte au vent sur l’océan. Créer la bulle.
Entendre simplement le petit homme de 2 ans et déjà si sage: « Viens là maman, reste ici, tout près, un petit moment avec moi »

Autodiagnostic : Si vous répondez OUI à au moins 3 réponses, pensez à la connectivité détox !

Je consulte mes mails plus de 3 fois par jour

Je suis connecté en permanence à au moins un réseau social : Facebook, Viadeo, LinkedIn, Twitter, autre

Je me connecte sur internet tous les jours, disons 350 jours par an

Je prends mon téléphone dans la salle de bain

Je petit déjeune à côté de mon téléphone, tablette, smartphone, le matin.

Mon dernier geste avant de me coucher est de consulter mon smartphone : sms, mail.

Mon premier geste le matin est de consulter mon smart phone (je dis que c’est parce qu’il me sert de réveil)

Je n’éteins jamais mon téléphone, on ne sait jamais

Une réaction au sujet de « Off line, On relationship :) »

  1. auliekman Réponse

    J’aime beaucoup, merci ! je pense qu’effectivement il suffit de devenir conscient des choses essentielles dans notre vie et de pouvoir se mettre dans cet état d’esprit « OFF LINE », car quand peut-on finalement récupérer ce moment « ici et maintenant », si ce n’est pas là, tout de suite ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *